Présentation

Nom du blog :
Tsiwant

Description du blog :
Mon blog est destiné à faire connaitre au public, dans un premier temps ma région natale (village, province, et pays).

Date de création :
28 décembre 2011 à 18:09

Date de modification :
05 novembre 2017 à 14:44

Catégories

Statistiques

19 Articles
4 Pages
0 Vidéos
0 Commentaires
0 Messages sur le Livre d'or
56 443 Visiteurs au total
1 Visiteur en ligne
4 Visiteurs aujourd'hui
Valid XHTML 1.0 Strict  CSS Valide ! 

Mon pays le Maroc

Mon pays le Maroc

Carte du Maroc

Le Maroc, en forme longue le Royaume du Maroc, en arabe al-Maghrib, المغرب et Al Mamlakatu'l-Maghribiya, المملكة المغربية, est un pays d'Afrique du Nord. Sa capitale politique est Rabat alors que la capitale économique et la plus grande ville du pays est Casablanca.
Le régime politique du Maroc est une monarchie constitutionnelle dont le souverain actuel est Mohammed VI.
Le nom français Maroc dérive de la prononciation espagnole de Marrakech, Marruecos, ville du centre du pays fondée en 1062 et qui fut la capitale de trois dynasties (Almoravides, Almohades et Saadienne).
Le drapeau du Maroc est rouge et comprend une étoile verte en son centre.
À l'origine, cette étoile comportait six branches (étoile de Sulaymân), elle fut réduite à 5 branches (pentagramme) en 1915, ce qui permet au drapeau marocain de comporter l'emblème des 5 piliers de l'islam.
 
Géographie
Le Maroc est situé au Nord-Ouest de l'Afrique. Il est délimité au Nord par le Détroit de Gibraltar et la Mer Méditerranée, au Sud par la Mauritanie, à l'Est par l'Algérie et à l'Ouest par l'Océan Atlantique. La côte marocaine s'étend sur 3500 km.
Superficie: 710. 850 km2.
Le Maroc est caractérisé par l'incroyable diversité de ses paysages. L'explication à cela est, la présence de la chaîne de l'Atlas qui joue un rôle de barrière et de filtre climatique. Le Maroc compte deux massifs montagneux : l'Atlas, subdivisé en Moyen-Atlas au nord, Haut-Atlas au centre et Anti-Atlas au sud, et le Rif, massif montagneux faisant partie du système des Cordillères Bétiques et situé face à la Méditerrannée. Le point culminant du Maroc (et d'Afrique du Nord) est le Jbel Toubkal qui culmine à 4 167 m. Quant au Rif, il culmine à 2 450 m avec le Djebel Tidirhine. Entre l'Océan Atlantique et l'Atlas, une constellation de plaines à la fertilité relativement élevée constitue ce que l'on désigne communément sous le nom de "Maroc utile". Les plaines marocaines sont de deux types : les plaines littorales d'une part, et les plaines intérieures d'autre part. Les plaines littorales sont le Gharb (région de Rabat), la Chaouïa (région de Casablanca), la Doukkala (El Jadida et Safi) et le Souss. Les plaines intérieures quant à elles profitent des barrières climatiques que constituent l'Atlas et le Rif et qui régulent quelque peu la pluviosité. Ces plaines sont au nombre de trois : le Haouz (région de Marrakech), la Tadla (région de Béni Mellal) et le Saïss (région de Meknès et de Fès) se prolongeant via la trouée de Taza jusqu'à la région d'Oujda.
Au sud et à l'est de la chaîne de l'Atlas, l'omniprésence du désert et la pauvreté de la terre ne permettent qu'une occupation humaine clairsemée. A l'est, la population s'organise plus volontiers autours d'oueds (cours d'eau partiellement et périodiquement assechés) comme le Drâa et le Ziz tandis qu'au sud, les oasis sont véritablement de type sahariennes (Guelmim, Smara ...).
Villes principales :
 Casablanca, Fès, Marrakech, Tanger, Meknès, Agadir, Oujda
 
Climat :
Le climat dominant au Maroc est méditerranéen; tempéré à l'Ouest et au Nord par l'Océan Atlantique. A l'intérieur, le climat est plus continental avec des écarts importants de températures. La zone de l'Atlas est humide, l'enneigement y est fréquent. Le Sud a un climat désertique.
 
Démographie
La population légale du Maroc a atteint 29.891.708 habitants, dont 29.840.273 Marocains et 51.435 étrangers, enregistrant une progression de 14,6% par rapport à 1994, révèlent les résultats du recensement général de la population et de l'habitat, réalisé entre les 2 et 20 septembre 2004.
De par sa localisation géographique sur le territoire national, cette population compte 16.463.634 citadins contre 13.428.074 ruraux, soit un taux d'urbanisation de 55,1%.
Le taux d'accroissement démographique annuel moyen est de 1,4% contre 2,1% entre 1982 et 1994.
Près du tiers de cette population est concentré dans les régions du Grand-Casablanca (3,6 millions), de Souss-Massa-Draa (3,1 millions) et de Marrakech-Tensift-Al Haouz (3,1 millions) et le reste est réparti selon
des proportions variant entre 0,3% à Oued Eddahab-Lagouira et 8,3% à Tanger-Tétouan.
 
Régions
Avec le Discours Royal historique du 9 mars 2011, le Maroc entre de plain pied dans la deuxième phase du processus d’instauration du système de régionalisation avancée. La première phase avait été entamée avec l’annonce de Sa Majesté le Roi, dans son Discours adressé à la nation le 30 juillet 2010, à l'occasion du 10ème anniversaire de son règne, de la mise en place d’une Commission Consultative chargée de la question.
Le Maroc compte seize régions économiques :
1-Oued-Eddahab-Lagouira, 2-Chaouia-Ouardigha, 3-Marrakech-Tensift-Al Haouz, 4-l'Oriental, 5-le Grand Casablanca, 6-Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, 7-Doukkala-Abda, 8-Tadla-Azilal, 9-Meknès-Tafilalet, 10-Fès-Boulemane, 11-Taza-Taounate-Al Hoceima, 12-Tanger-Tétouan, 13-Souss-Massa-Draa, 14-Guelmim-Esmara, 15-Gharb-Cherarda-Beni Hsan, 16-Laayoune-Boujdour-Sakia El Hamra.
 
Histoire
La préhistoire
L'homme est déjà présent, vers 800 000 av.J-C, sur le rivage atlantique, comme en témoignent les ustensiles préhistoriques retrouvés à Casablanca, les plus anciens d'ailleurs, d’Afrique du nord. Vers 5000 ans av.J-C, de nouvelles populations du Proche-Orient cohabitent et se mêlent aux descendants des premiers habitants du Maroc. Ces nouveaux venus sont les descendants de la famille des Berbères, élargie du fait de divers apports méditerranéens.
Le Pastoralisme
Vers 1600 av J-C., à l'âge du Bronze, des pasteurs Berbères gravent sur des rochers du Haut Atlas des dessins de poignards, de hallebardes, de haches et de boucliers, motifs utilisés autrefois par les Mauritaniens pour illustrer les deux grandes activités du moment : la chasse et la pêche .
L'antiquité
Vers 800-600 av J-C., le Maroc entre dans l'histoire. L'écriture libyque, inventée par les Berbères, apparaît dans l'Atlas et des représentations de Phéniciennes sont reproduites sur des poteries repérées sur l'île d'Essaouira vers 500 av J-C. Les Ethiopiens, "ceux qui sont brûlés par le soleil", s'installent au Maroc. Casaniers au nord, ils vivent dans des logis troglodytiques ; au sud, cavaliers nomades, ils s'adonnent à la chasse. Les Atlantes, quant à eux, occupent le centre de l'Atlas et donnent leur nom à l'océan Atlantique.
 
Au IV ème siècle av. J-C., naissance de la Mauritanie
Les Grecs nomment les "Mauriciens" les Libyens occidentaux, appellation que les habitants du Maroc et de l'Algérie occidentale actuels se donnent eux mêmes. Entre 25 av J-C. et 23 ap. J-C, Juba II, Roi de Mauritanie, est installé à la tête du Royaume par Auguste et réside à Volubilis . Il décrit le pays dans un ouvrage repris plus tard par Pline . Il installe des fabriques de pourpre sur l'île de Mogador, au large d'Essaouira, et sillonne les îles Canaries grâce à sa flotte maritime.


En 42 ap J-C., la conquête romaine
Les armées Romaines prennent possession de la Mauritanie Tingitane, mise en valeur par la création des routes, ce qui a donné lieu à un essor agricole et une activité commerciale intense. Tingis, Lixus, Volubilis, Benassa se développèrent. L'influence romaine se conservera au sud, jusqu'en 429, date du passage des Vandales dans cette partie de la Mauritanie Tingitane . Il semblerait qu'à partir de 533, les flottes Byzantines puis Wisigothe aient occupé Ceuta et Essaouira ; il ne subsiste que de rares traces de leur passage.


 La conquête musulmane
L'islamisation : dès 682, le chef Arabe Oqba Ibnou Nafi'i, fondateur de Kairouan, la première cité musulmane en Tunisie, entame un raid jusqu'aux côtes atlantiques. Berbères et Byzantins se soulevèrent alors contre l'envahisseur, mais les Arabes musulmans parviennent à étendre leur domination, faisant ainsi progresser l'islamisation des populations.
La crise du califat : la domination musulmane se consolide malgré la formation de Royaumes (Imarat) aux convictions   religieuses  peu avenantes, comme le Royaume kharidjite de Sijilmassa, dans le Tafilalet, ou celui de Berghouata, sur le littoral atlantique. En 740, éclate une importante révolte contre la Grande Autorité de Damas, siège du Califat Omeyyade. Peu à peu, le Maroc échappe à leur pouvoir, et se morcelle en nombreux Royaumes et Principautés.


La Dynastie Idrisside
En 788, naissance de la première dynastie musulmane, d'origine moyen-orientale. En 791, création de l'État Marocain. Idriss Ier, descendant d'Ali, gendre du prophète, fuira l'Arabie pour échapper au massacre de sa famille et s’installera à Volubilis, fondant par la suite la ville de Fès,  qui, après sa mort en 792, sera désignée capitale du Royaume par son fils Idriss II lui succédera. Ce dernier s'occupera de la construction de la ville en 803, et mourut en 828. L'administration du Royaume sera confiée à ses fils, puis à ses frères, tandis que la ville de Fès prospérera économiquement. En 857 et 859 la cité se prévaudra de  prodigieuses réalisations, notamment les mosquées Quaraouiyine  et Andalous. Au début du XI ème siècle, l’aura du règne des Idrissides atteindra Cordoue avant que les divisions en Espagne musulmane ne causent leur décadence et leur disparition en 1055.


La Dynastie  Almoravide
Dynastie Berbère originaire du Sahara occidental, leur nom de l'arabe "Al Mourabitoun" signifie les moines guerriers. Auguste Sultan de cette dynastie, Youssef Ibn Tachfine fondra la ville de Marrakech (future capitale du Royaume) vers 1070, puis s'occupera ensuite de l'unification politique du Maroc et de l'Espagne musulmane. Par son biais, la civilisation Andalouse se répandra au Maghreb avant de conquérir l'Espagne jusqu'a l'Èbre. Ali Ben Youssef, son fils, lui succédera en 1106 pour y régner pendant 37 ans.


La Dynastie Almohade
Dynastie Berbère originaire du Haut-atlas, leur nom provient de l'arabe "Al Mouwahidoune"," les unificateurs" (ceux qui clament l'unicité de Dieu.) Son fondateur ne sera autre qu'El Mehdi Ibn Toumart, prédicateur à Tinmal (Haut-atlas).
Abdel-Moumen, son disciple, prendra Marrakech pour capitale d'où la construction de la Koutoubia, puis fondera l'Empire Almohade, et parviendra à unifier l'Afrique du Nord, mais décédera à Rabat en 1163 avant de rattacher l'Andalousie à son Empire. Cette gloire reviendra à son successeur Yacoub El-Mansour, victorieux de la bataille  d’Alarcos en 1195, contre les portugais et les espagnols.
Après la disparition de ce dernier, les insuccès militaires suivront, ce qui incitera à la division de l'Empire, puis à la disparition du système religieux d'Ibn-Toumert.


La Dynastie Mérinide
Dynastie Berbère (nomades Zénètes originaires du Bassin de la haute Moulouya). Cette Dynastie aura pour capitale Fès, procèdera à la création de Fès El-Jedid et la construction de plusieurs medersas dont la Medersa El-Attarine, la Medersa Abou Inane, ou encore la Medersa Mérinide à Salé. Celle-ci profitera du déclin de l'Empire Almohade pour s'accaparer des villes de Fès, de Rabat, de Salé et des plaines fertiles du Saiss et du Gharb. Ultérieurement, le Sultan Mérinide Abou Youssef Yacoub s'emparera de la ville de Marrakech en 1269 pour écarter définitivement du pouvoir les Almohades.
En tant que chef suprême de la dynastie mérinide, Abou El-Hassan tentera alors de reconstituer l'Empire vers 1331 d'où la conquête de Tlemcen en Algérie et de Tunis en 1347, mais sans pour autant parvenir à garder l'Espagne et Algéciras en 1340.
En 1348, la peste noire et les rébellions de Tlemcen et de Tunis  marqueront la décadence des Mérinides qui ne parviendront pas à refouler les portugais et les espagnols, leur permettant ainsi, par le biais aussi de leurs successeurs les Wattassides, de s'installer sur la côte. La résistance s'organisera autour des confréries et des marabouts d’où émergera  la dynastie saadienne.


La Dynastie Saâdienne
Dynastie chérifienne (de "Chorfa descendants du prophète Mohamed) originaire de la vallée du Draa, Marrakech sera leur capitale. A partir de 1578, le sultan Ahmed Al Mansour Eddahbi asseoira son règne sur d’importants faits d’armes, dont la victoire  de "la Bataille des trois rois" à Oued El-Makhazine; "la conquête de Tombouctou" d'où il ramènera or et esclaves, ainsi que "la construction du palais El Badiî", le développement de l'industrie du sucre et des armes... Le règne d'Ahmed Al Mansour Eddahbi prendra fin en 1602.
 
La Dynastie Alaouite
La Dynastie Alaouite est issue des Chorfa de Tafilalet, descendants de l’Imam Ali, lesquels s’établiront souverainement dans la région, avant d’asseoir leur autorité sur tout le pays à partir de 1666. Le fondateur de la Dynastie et son chef spirituel, Moulay Ali Chérif, ainsi que ses successeurs (notamment Mohamed Ben Ali Chérif, proclamé premier Roi dès 1640) entendront réunifier le Maroc, appliquant par là une stratégie politique et militaire en conséquence.
  En 1672, le Roi Moulay Ismaël exercera un pouvoir absolu tout en poursuivant l'œuvre accomplie par ses prédécesseurs. Le Sultan commencera tout d'abord par fonder la ville de Méknès, ville qu'il désignera par la suite capitale du Royaume. Après avoir repris Larache et Tanger, Moulay Ismaël éliminera les pouvoirs politiques et religieux locaux et fondera ainsi l'Empire Chérifien. Son pouvoir sera étendue jusqu'au Sénégal, de même il ordonnera la mise en place d’un réseau de forteresses sur tout le territoire, réseau à partir duquel une armée de métiers opérera .Il se consacrera par la suite à établir des relations diplomatiques fructueuses avec des pays étrangers, particulièrement au temps de Louis XIV et Jacques II d'Angleterre.
   Après la mort de Moulay Ismaïl en 1727, Sidi Mohamed Ben Abdallah (Mohamed III) lui succéda en 1757. Musulman fervent, il ne songeait qu'a apporter au pays la paix et la sécurité. Aussi fut-il accueilli comme un homme providentiel et sa proclamation prit le caractère d'un véritable plébiscite. Sitôt investi, il allégea les impôts, frappa une monnaie saine et reconstitua une nouvelle armée recrutée dans les tribus Guich. Simultanément, il s'employa à fortifier les ports marocains et eut la chance de reprendre Mazagan aux portugais (1769). Il conclut la paix avec les Espagnols et un accord sur les prisonniers avec Louis XV (cet accord que Moulay Ismaïl n'avait pas pu conclure). Considérant que le Maroc avait besoin de renforcer ses relations avec l'extérieur pour compenser la perte du Triq-Sultan (passage stratégique), il signa des traités de commerce avec le Danemark, la Suède, l'Angleterre et les Etats-Unis, qui venaient de proclamer leur indépendance et que Sidi Mohammed fut un des premiers à reconnaître. Il reçut à cette occasion une très belle lettre de George Washington, proposant de conclure un traité d’amitié entre leurs deux pays. Mais le fait le plus saillant de son règne fut, sans conteste, la fondation de Mogador, dont il confia la construction à l'architecte français Gournot. Sans doute aurait-il fait bien davantage s'il n'avait pas été paralysé par l’insuffisance des moyens. A sa disparition en 1790, le Maroc était mieux portant qu’il ne l’a été avant son règne.
Devenu alors successeur de Moulay Yazid Ben Abdallah qui n'aurait régné que pendant une durée de deux ans (1790-1792), Moulay Slimane chassera les Turcs d’Oujda, bâtira plusieurs mosquées et medersas et ne manquera pas aussi de venir en aide aux Algériens durant la bataille d'Isly. Suite au soutien de l'Empire Chérifien à l'Émir Abd el-Kader d'Algérie, le Maroc connaîtra alors une crise politique des plus ardues d’où les interventions militaires de la France en 1844 et de l'Espagne en 1859-1860. Les affrontements se poursuivront jusqu'en 1873 sous le règne du Sultan Mohamed IV.
Le Sultan Moulay Hassan Ier, successeur de Mohamed IV, sauvegardant son règne, consolidera son  pouvoir par le ralliement des tribus du Haut Atlas, et modernisera le pays tout en veillant tant bien que mal à son indépendance. Des traités sont alors imposés par la Grande Bretagne, l'Espagne et la France, d’où  par ailleurs, l’endettement du pays auprès des banques étrangères.
 Moulay Hassan I er décédera en 1894, et le Sultan Moulay Abdelaziz lui succèdera, régnant jusqu'en 1907, l'année même ou Moulay Hafid prendra le relais. A la suite de l'assassinat de quelques ressortissants  européens, les Français occuperont Casablanca, alors que la France et l'Espagne étaient déjà désignés comme  mandataires de la nouvelle banque d'Etat du Maroc à la conférence d'Algésiras en 1906.
 
Religion
La religion la plus représentée est l’islam, qui regroupe 99,7 % des croyants. Le judaïsme et le christianisme (ce dernier reste principalement constitué par les européens vivant au Maroc) arrivent derrière avec respectivement 0,2 % et 0,1 %. Le Maroc est aussi le pays arabe ayant le plus d'israélites, on comptait environ 250 000 juifs, aujourd'hui environ 600 000 de juifs d'origine et de souche marocaine vivent en Israël.
 
Gastronomie
Le couscous et le tajine sont deux plats très répandus dans la cuisine marocaine ou orientale et sont considérés comme des plats traditionnels de cette région. Ils sont préparés à base de viande de mouton ou poisson et de légumes variés. Durant les fêtes, on mange des plats typiquement marocains : les pastillas (prononcé bastela).

Proverbes marocains
 
  • Celui qui a été mordu par le serpent, a peur de la corde.
  • Celui qui n'a pas d'argent, a les paroles amères.
  • Celui qui n'a pas de maître, a une maîtresse.
Même les hommes les plus puissants ou arrogants peuvent avoir une femme qui porte la culotte à la maison.
  • Celui qui ne fait pas attention payera.
  • Celui qui prend son dîner avec les enfants, se réveille en ayant faim.
  • Celui qui roule doucement n'a pas tort, celui qui roule vite aura des remords.
  • Chauve avec argent, donnez moi sa tête que je la couvre de baisers.
  • Fait comme ton voisin ou change la porte de ta maison.
  • Il suffit d'un poisson pourri pour contaminer tout le panier.
  • J'ai trouvé chez mon mari les malheurs que j'avais cru laisser chez mes parents.
  • La langue n'a pas d'os.
Il faut faire attention à ce que l'on dit et tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de dire des bêtises.
  • L'amour est plus sensé lorsqu'il est nu.
  • La course aux pets fait chier.
Concourir pour des choses futiles peut exposer à de graves conséquences
  • Le miel est amer dans la bouche du malade.
  • Le sang ne deviendra jamais de l'eau.
Exprime le lien de fort de famille.
  • L'entrée au Hammam n'est pas comme sa sortie.
  • L'homme libre comprend d'un clin d'œil, et l'esclave d'un coup de poing.
Se dit de quelqu'un qui respecte les gens et se respecte sans en arriver à la bagarre...
  • Montre lui, montre lui s'il ne veut pas voir, pars et laisse-le.
  • Ne fait pas de bien, tu n'auras pas de problèmes.
Se dit pour ceux qui portent secours à quelqu'un qui le rend mal.
  • Oh nu, as-tu besoin de quelque chose ! - Oui: j ai besoin d'une bague mon seigneur.
  • Ouvre tes yeux avant le mariage car après, tu ne peux que les fermer.
  • Plutôt un lit propre qu’un mari salissant.
  • Prêter, fait souvent perdre l’amitié ou l’argent.
  • Quand la tresse grandit, il n'y a plus ni petite ni grande.
Quand les enfants grandissent ils sont tous égaux, l'aîné n'a plus de droits particuliers sur ses frères et sœurs.
  • Quand on paie moitié (prix), on jette la moitié.
  • Que Dieu te préserve de l'aveugle lorsqu'il commencera à voir.
Les nouveaux riches ou les parvenus sont insupportables.
  • Querelles de bateliers, de l’aurore au crépuscule.
  • Si la pêche pouvait guérir, il aurait du commencer par soi même.
Se dit de quelqu'un qui s'évertue à vouloir vous aider ou vous donner des conseils alors qu'il n'est même pas capable de résoudre les siens.
  • Si tu ne peux pas être une étoile au firmament, soit une lampe chez toi
  • Si tu veux perdre ton ami, prête lui de l'argent
  • Si tu veux te saouler afin d'oublier, il faudra que tu paies avant de commencer.
  • Souhaite le mal à qui tu hais, il retombe sur qui tu aimes.
  • Un mariage réussi est jalousé même par les amoureux.
  • Un seul enfant bien élevé vaut mieux que dix chenapans.
  • Une bonne mariée ne doit point être boudeuse.
  • Quand un aveugle commence a voir la lumière, il veut regarder avec ses deux yeux.
  • Le deuil est grand et le défunt est une souris.
  • Le poison de mon pays vaut mieux que le miel des autres.
Utilisé par les marocains vivants à l'étranger préférant souffrir chez eux que de vivre ailleurs
  • Cent et une pensée valent mieux qu'un coup de ciseaux .
  • Dieu ne donne des fèves qu'à celui qui n'a pas de dents.
  • Si le masculin se lève, l'oeil s'éteint.
  • Ni beauté ni ponctualité!
  • Le beau par sa beauté est timide, et le vilain seulement quand Dieu le guide.
  • Dépêche toi et tu seras en retard.
  • Déchicte,foulard...le beurre et le miel.
  • Celui qui veut la poule, qu'il gâte ses enfants.
  • Vaut mieux la merde en exclusivité que le miel en partage.
  • Il n'y a de cool que le beurre rance.
  • La crotte cherche sa soeur pendant 40 jours.
  • Le chameau n'a pas regardé sa bosse, il n'a regardé que celle de sa tante paternelle.
  • A celui qui le gain cherche, longue est l'année.
  • Le félin décède le premier jour.
  • Celui qui s'est distrayé, son oeil s'est envolé.
  • Tout singe est beau aux yeux de sa mère.
  • Quand le lion vieilli, les singes lui pissent dessus.
  • Celui qui n'atteint pas la grappe dit qu'elle est acide.
  • L'égorgée se moque de l'écorchée
  • Si tu vois quelqu'un monter un tronc d'arbre,tu lui dis " Félicitations pour ton cheval "
  • Celui que les jours lui ont donner,il peut danser avec ses manches
  • Le manque de travail, c'est une catastrophe!
  • Un homme pressé est déjà mort.
  • madame est belle et la lueur du hammam la rend encore plus belle
se dit de personne moche et qui font beaucoup de gaffe tout en utilisant de l ironie
  • Le Minaret est tombé, que l'on pende le barbier !
 



Derniers messages du livre d'or


Galerie Vidéo


Google Plus


2011-11-14+2

Publicité Tsiwant

Créer un blog Général

Un Blog des Blogs jblog est une plateforme logicielle en ligne gratuite qui facilite la publication d'un blog. C'est un service qui offre une multitude d'outils à des personnes de publier du contenu sur le web blog musique blog humour blog mode blog perso blog animaux sky blog, blog image blogger faire son blog gratuit Annuaire… de blogs sur internet